SPASMÖ

La spasmophilie est (aussi...) un roman.

 

Mise à jour du 22 mai 2009

 

 

Ajouté sur le site :

Une tentative de définition de la spasmophilie (pas facile en fait...)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

La vie Corrézienne du 8 août 2003 (article)

Les dernières parutions chez Odile Jacob (Antonio et Evelyne...)

A propos de labyrinthes et autres littératures labyrinthiques

L'eau et les émotions

 


Toute la seconde partie du roman se déroulant du côté de la Corrèze (Argentat) et sur les méandres somptueux de la Dordogne, il y est parfois question des gabariers, ces bucherons-navigateurs au caractère bien trempé, qui eux n'avait pas peur de l'eau...
En fait, ils n'avaient pas peur de grand chose...

J'ai donc ajouté ici deux extraits les concernant, lisibles en ligne.

Lettre ouverte au docteur Christophe André, auteur de « Petites angoisses et grosses phobies » (Seuil)



Présentation du roman

Paru fin avril 2003 chez l'éditeur en ligne manuscrit.com, Spasmö n'est pas un traité médical de plus sur la spasmophilie, mais un roman.


La spasmophilie est aussi un roman, disais-je, parfois même un roman feuilleton. Je vous invite à suivre au long de ces 450 pages une sorte de voyage initiatique dédramatisé autant que débridé à travers les phobies et les troubles anxieux, de Paris à la vallée de la Dordogne, une traversée du labyrinthe entre réel et imaginaire allant des premiers troubles jusqu'au dénouement final...

Cet itinéraire n'est jamais une ligne droite. Il est souvent tortueux, mal balisé, semé d'embûches. Des brigands vous attendent au coin du bois pour vous dévaliser, des fantômes viennent hanter vos cauchemars, des hydres monstrueux vous guettent, tapis aux fond de marécages pestilentiels...
On ne s'aventure pas sans guides (pluriel volontaire) sur les territoires de l'anxiété, des cauchemars, ou des phobies, et une fois que les guides vous auront montré la voie à suivre, vous devrez encore parcourir seul le chemin qui conduit à la sortie du labyrinthe, et qui sait, à la sérénité, ou même au bonheur...
Ces guides, si vous les trouvez, vous éviteront de sombrer dans l'erreur qui consite souvent pour le malneureux spasmo à passer sa vie à errer en essayant toutes les thérapies possibles et imaginables, y compris les plus délirantes, les plus désespérées...

Projet de couverture folklorique pour l'édition en librairie

J'espère que ce livre vous aidera dans la recherche de cette voie. Je pense que vous vous reconnaîtrez à certains moments, dans les personnages, que vous reconnaîtrez des médecins, des situations, des émotions.

Ce roman peut surprendre. Le ton est franchement dédramatisé, tour à tour émouvant, burlesque, ironique, sérieux, farceur, ou caricatural. C'est exprès.
Il est nettement hors-normes en regard de l'habituelle production médicale sur le sujet. Il ne poursuit pas les mêmes buts. C'est avant tout un travail littéraire, du domaine de la sensibilité épidermique ou de l'émotion à fleur de peau, plus que de l'analyse clinique ou de la psychologie appliquée.
Toute la seconde partie est située dans la région chère à " L'école de Brive", mais ici, ce serait plutôt l'école buissonnière... Je viens d'ailleurs de créer officiellement l' EBB, qui est l'école buissonnière de Brive, dont je suis président-fondateur, et unique représentant.
Mais je recrute...

Le prochain roman de cette école bientôt fameuse racontera les années d'apprentissage d'un des derniers jeunes gabariers-bûcherons de la haute vallée, juste avant la construction des barrages. Ce récit ne fera pas dans la dentelle, ni dans le lyrisme régional ou bucolique. Il sera à l'image des ces hommes et de la Dordogne, rude, tumultueux, fort en gueule, et même si nécéssaire abracadabrantesque!
Les travaux préparatoires sont en cours. La plupart des témoignages sur cette époque passant par la tradition orale, il faut d'abord écouter ceux qui pépétuent cette tradition. Ils sont hélas bien peu nombreux maintenant...

Je vous invite à lire les quelques extraits (incomplets) mis en ligne, le roman comportant 27 chapitres, j'espère que cela vous donnera envie de lire les autres chapitres, qui sont évidemment bien pires...
Il est , je pense, indispensable de lire l'interview, mais également les articles, les critiques, qui éclairent le contenu du roman et les motivations de ma démarche.
Via les liens, vous trouverez même des photos illustrant le bouquin, mais aussi de nombreuses références et des sites amis.

Faites-moi part de vos réactions, les bonnes, les mauvaises, sur mon e-mail, j'essaie toujours de répondre rapidement.

Patrick Micheletti
pamicheletti@free.fr

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.